News

Démission du président sud-africain, en lien avec des affaires de corruption

#AfriqueDuSud

Le 14 février, le président sud-africain Jacob Zuma a annoncé sa démission, « avec effet immédiat », se pliant aux ordres de son parti, le Congrès national africain (ANC), qui exigeait son retrait suite aux scandales de corruption le concernant.

Sa démission est intervenue quelques heures après la perquisition effectuée par la police au domicile de la famille Gupta, riche famille accusée d’avoir profité de sa proximité avec Jacob Zuma et d’être au centre de plusieurs affaires de corruption auxquelles le président et son cercle proche étaient mêlés. Le 15 février, Cyril Ramaphosa a été élu président.